titre1titre2titre3
ghp1652Canebergièrep1662p235p1651p237p2631p225dr

Deux terrains d'étude

carte carte carte

 

Afin d’approfondir cette nouvelle dynamique de repeuplement peu explorée au Québec, et apporter des connaissances inédites et essentielles pour sa compréhension globale, 2 territoires ruraux contrastés ont d’abord été sélectionnés : la MRC de Brome-Missisquoi et la MRC d’Arthabaska. Ces deux territoires connaissent, en effet, l’arrivée de nouvelles populations rurales, le premier surtout par la présence de retraités et le deuxième surtout par la présence de jeunes familles et de migrants de retour. Ces 2 exemples particuliers permettront de mieux cerner la complexité et la diversité de cette nouvelle réalité et de dégager les facteurs d’attraction et de rétention pour les différents groupes d’âge des néo-ruraux. Ils aideront à mieux relever le défi de la construction d’une nouvelle société rurale partagée entre divers sous-groupes de ruraux.

 

La MRC de Brome-Missisquoi se distingue surtout par le tourisme et la villégiature, notamment en raison de la présence du massif des monts Sutton, du mont Pinacle ainsi que de la baie Missisquoi. L’agriculture représente également un important secteur de l’économie, étant localisée principalement dans la plaine du Saint-Laurent où se trouvent des terres fertiles et un climat favorable. Elle est diversifiée alors que l’Ouest du territoire se différencie par une agriculture intensive, et l’Est par des productions marginales de plus petites tailles. Cette MRC accueille une population mixte linguistiquement où résident francophones et anglophones.

BM224BM223CitrouillesBM209Coeur du village de Sutton

 

La MRC d’Arthabaska se caractérise par une économie axée principalement sur les secteurs industriel et agricole. En effet, plusieurs industries souvent localisées dans des parcs industriels (Victoriaville, Warwick, Kingsey Falls et Daveluyville) œuvrent dans des secteurs économiques diversifiés et marquent le paysage de ce territoire. De plus, on y retrouve des productions animales et végétales (fermes laitières et porcines, grains, canneberges etc.). Bien que l’agrotourisme et le cyclotourisme soient en effervescence, le secteur touristique y est moins développé que dans la MRC de Brome-Missisquoi. La population est homogène sur le plan linguistique, la quasi totalité étant francophone. En outre, elle est légèrement plus jeune que celle de Brome-Missisquoi.

art1659art1655Canebergièreart1661rues

logo UCS